CAFE PHILO

La Liberté (et l’esclavage) 

                                   Jeudi 25 Aôut à 20h30

         « La seule loi digne de ce monde est celle qui montre le chemin de la liberté, dit Jonathan. Il n’en est point d’autre »

                                       - « Jonathan Livingston le goéland » / Richard Bach -

           « Il est un mystère plus grand que celui de Dieu; c’est celui de la liberté »

                                        – Nicolas Berdiav (théologien chrétien) -

             » Je ne suis humain et libre moi même, qu’autant que je reconnais la liberté et l’humanité de tous les hommes qui m’entourent »

                                        – Bakounine (philosophe anarchiste) -

           « Aimes et fais ce que tu veux »

                                           – St Augustin -

                    

              Qu’est ce que la liberté? Existe t’elle, et sous quelle forme et sur quel plan? Nos opinions et nos actes sont-ils libres?

             Les « maîtres du soupçon » que sont Marx, Nietzsche et Freud ont tous les trois récusés l’idée même du libre arbitre. Nos jugements et nos comportements, diront-ils chacun à leur manière, dépendent de déterminations sociales et économiques (Marx), d’instincts vitaux (Nietzsche) ou du pouvoir de l’inconscient (Freud).

              Les dieux, et plus encores les parques grecques (les moires) réglaient déjà notre destin (Oedipe en sait quelque chose – Macbeth également!).

              Swami Prajnanpad assénait: « Vos pensées sont des citations; vos émotions des imitations et vos actes des caricatures »

 

                     La psychogénéalogie nous informe que notre conditionnement est lié à des fidélités transgénérationnelles. Les tenants de la réincarnation évoqueront des relations associatives d’une vie à l’autre. Arnaud Desjardin parle métaphoriquement de l’état d’hypnotisme (et donc de suggestion) dans lequel nous sommes. Spinoza – tout comme les stoïciens – confirme que l’impression de liberté est illusoire ( et que seule la connaissance de la nécessité nous libère).

              D’autres penseurs prôneront plus directement le caractère prioritaire et urgent de la désaliénation: La pensée anarchiste – parfois violemment dans son histoire, plus souvent idéologiquement et pacifiquement – nous invite à nous défaire de toutes tutelles, fut-elle religieuse, hiérarchique ou institutionnelle, avec « Ni dieu, ni maître » comme devise possible, ou « Je suis sans règle, sans lois, sans modèle » (Max Stirner). Cette pensée – destabilisante par sa radicalité et son irréductibilité - n’est pourtant pas exempte, loin s’en faut, de cohérence, et de solidarité.

              Des film comme « 1984″ ou « Le meilleur des mondes » nous décrivent des sociétés dans lesquelles la terreur et le nivellement ont clos le débat de la liberté pour proposer ou imposer une normalisation collective.

              D’autres films comme « Jonathan Livingston le goéland », « Matrix » ou « Midnigt express », suggèrent que la liberté est accessible au prix du courage de la remise en cause d’une situation donnée ou même de la réalité dans son ensemble.

 

                       Alors, la liberté est-elle politiquement au bout d’une « lutte finale », d’une révolution comme celle que connaissent en ce moment certain pays Nord africain ou Proche orientaux,ou s’acquiert-elle psychologiquement , voire spirituellement, par la connaissance de soi, voire « l’illumination » de soi.

              Venez en parler, librement (!!!), philosophiquement, simplement, joyeusement!!……

                      

                       Participation de 5€, thé ou tisane à volonté

                       Soirée animée par Michel:  www.cultureconscience.over-blog.com

                       

0 Réponses à “CAFE PHILO”


Les commentaires sont fermés pour l'instant.



Les bonnes recettes Dukan |
La cuisine des Barth |
nico et ses recettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | labadianehanoi
| Collegian Cook
| lepancoupe